Sandra H . (Juillet 2014)



Je vous écris aujourd'hui  un an après la noyade de mon fils Valentin, qui est lourdement handicapé et placé pour le moment dans un centre de rééducation
physique.

Mon histoire :

Ma vie est plutôt idéale,  deux beaux enfants, une fille Noémie  12 ans et un garçon Valentin 5 ans .

J'ai une vie professionnelle riche, un commerce de décoration que je tiens depuis 3 ans maintenant, la maison idéale avec piscine, et pour me faciliter la
vie une gouvernante pour s'occuper de mes enfants et de l'entretien de la maison.

Ce jour du 17 juillet 2013, il fait beau et chaud, et comme tous les jours, les enfants jouent dehors toute la journée. C'est les grandes vacances et
la gouvernante ayant elle-même des enfants, elle me demande si son fils peut venir profiter de la piscine avec un de ses copains.
Ils s'en iront vers 18H ... Et le rideau électrique de la piscine restera ouvert.  Moi, je suis au magasin, il fait tellement chaud que je décide de rentrer
peu avant 19h, et en arrivant à la maison, faisant entièrement confiance en la gouvernante je ne me préoccupe pas de la piscine et vois mon fils jouer
dans le jardin avec un dauphin gonflable.. Je précise que Valentin n'allait pas dans l'eau, il en avait très peur.
Je lui demande s'il veut manger et décide d'aller cuisiner pour qu'ensuite la gouvernante puisse s'en aller.  A ce moment là, elle me suit bêtement
dans la cuisine pour me parler jusqu'au moment (quelques minutes) ou agacée par sa présence et sachant les enfants seuls dehors,  je lui demande où est
mon fils..????
Elle regarde par la fenêtre et voit Valentin au fond de l'eau,  on retrouvera le dauphin au milieu de la piscine plus tard. J'ai plongé pour sortir mon fils et le poser sur le bord afin de lui faire le massage cardiaque car il était inanimé, et là encore il a fallu que j'ordonne à la gouvernante de continuer ce que je faisais pour aller vite prévenir les secours, ce qu'elle n'avait pas penser à faire.
Valentin sera réanimé quelques minutes plus tard par le SMUR puis héliporté dans un service pédiatrique où il se réveillera en hypertonie sévère.

Aujourd'hui, il a 5 ans, il ne parle pas, il sourit et suite à des potentiels évoqués, on sait qu'il y a compréhension, il est en était pauci-relationnel. Il
fait comprendre ses émotions et depuis peu il commence à manger par la bouche.

Suite à ce dramatique accident, le père de mes enfants m'a quittée et je suis aujourd'hui seule face à mes réalités.

Fermer la fenêtre