Christiane D. (Avril 1998)

 

Nous voudrions que notre témoignage serve à tous les parents.

En Septembre dernier, nous sommes allés chercher notre fille chez une de ses amies. Ses parents nous ont proposé de prendre un café. Pendant ce temps, les enfants jouaient dehors, dont notre petit garçon, Vincent, 21 mois, qui nous accompagnait. Il y avait une piscine enterrée dans le jardin, recouverte d’une bâche. Au bout de dix minutes, n’apercevant plus Vincent, nous l’avons cherché partout, avant de le retrouver inanimé dans la piscine, sous la bâche. Il est décédé sans avoir repris connaissance, après une semaine en réanimation. En Midi-Pyrénées, il y a eu huit cas similaires l’été dernier.

Nous voudrions qu’au moins ces accidents débouchent sur une réglementation plus stricte pour toutes ces piscines vendues sans aucune consigne de sécurité, ni sur la notice, ni sur l’emballage.

 

Fermer la fenêtre