Delphine L. (Novembre 2002)

 

Notre vie s'est arrêtée le 4 septembre 2002 lorsqu'à 17h30 le médecin prononce le décès de notre petit Alexy, 20 mois.

Ce matin-là, je dépose Alexy chez sa nourrice. Après une absence de 3 semaines de vacances, il lui saute au cou comme s'il l'avait quittée la veille. Je pars au bureau rassurée. Exceptionnellement, je lui confie également sa grande soeur Maryne (9 ans 1/2), le Centre de Loisirs de notre commune étant encore en vacances, lui.

Je sais qu'elle a prévu de passer l'après-midi chez une amie qui organise une réunion de présentation de récipients en plastique coloré (pour ne pas citer la marque). Je sais également que cette amie a une piscine enterrée, elle habite non loin de la maison et nous l'avons vue construire cette piscine.

Tout bascule lorsque vers 16h45 mon mari "déboule" dans mon bureau en hurlant : "Alexy est tombé dans la piscine, les Pompiers sont en train de le réanimer". Je ne comprends rien, je saute dans la voiture avec mon mari, il pleure, il hurle et je ne comprends pas ce qui se passe. Pour moi c'est rien, tout va bien puisque les Pompiers sont là, ne paniquons pas.
Arrivés près de la maison où s'est produit l'accident, nous apercevons l'hélicoptère des Pompiers, et là, mon mari me dit "l'hélicoptère est encore là, c'est fini".

J'arrive sur les lieux : mon fils est étendu au sol les bras écartés, des tuyaux partout, un médecin lui fait un massage cardiaque et un autre s'approche de moi en disant "vous êtes la maman ? venez avec moi" et là il m'explique qu'ils sont en train de mettre tout en oeuvre pour essayer de le sauver.

Je ne comprends toujours pas ce qui se passe. Je cherche ma fille. Elle joue avec d'autres enfants. Elle vient m'embrasser puis repart jouer. Les personnes présentes lui ont dit de ne pas s'inquiéter, que les Pompiers et les Médecins étaient là pour s'occuper de son petit frère. Elle est rassurée.
Je suis plantée là, à quelques mètres de lui, il ne bouge pas, les Médecins se relayent pour faire le massage cardiaque, je prie pour que son coeur reparte, il ne peut pas partir maintenant, c'est impossible, j'ai l'impression d'être dans un film, tout ce qui se passe autour de moi n'est pas la réalité, c'est impossible. Mon mari s'approche de moi et me dit "j'ai vu ses pieds tout bleus quand je suis arrivé, je sais que c'est trop tard, c'est fini" (mon mari est Gendarme, il est intervenu sur des dizaines d'accidents et savait bien avant que j'en prenne conscience que notre fils ne reviendrait pas).

Lorsque le médecin vient me voir pour me dire que c'est fini, je n'y crois toujours pas. C'est impossible, c'est un cauchemar et je vais me réveiller...

J'ai réalisé le lendemain seulement ce qui s'était passé et quelques jours après nous avons pu recoller l'histoire avec les témoignages des personnes présentes :

Pour que les enfants ne soient pas "attirés" par l'eau, la propriétaire des lieux a recouvert la piscine avec une bâche de protection plastique (une bâche qui protège des insectes !).

Lorsqu'elles se sont aperçues de l'absence d'Alexy, elles ont "regardé" la piscine et voyant que la bâche n'avait pas bougé, elles ont cherché tout autour de la maison, dans les moindres recoins, avant d'insister et de "débâcher" la piscine... trop tard.

Personne n'est en mesure de savoir combien de temps Alexy est resté dans l'eau.

Cet accident est la conséquence d'une accumulation d'erreurs : la bâche de protection est un piège, elle "étouffe" les bruits et "cache" le corps de l'enfant. Sans cette bâche, les personnes présentes auraient très probablement entendu le "plouf" de la chute d'Alexy dans l'eau (la réunion se déroulait sur la terrasse à moins de 3 mètres de la piscine !). Alexy a "échappé" à leur surveillance au moment où elles étaient toutes en train de remplir leur bon de commande. Aucune personne n'a été désignée pour surveiller mon fils pendant ce temps-là... Lorsqu'elles se sont aperçues de son absence, elles ont cherché partout sauf dans la piscine (convaincues que la bâche avait "empêché" Alexy de s'approcher de l'eau).
Des jouets ont été retrouvés au fond de l'eau, Alexy a probablement cherché à récupérer ses jouets et la bâche s'est "enfoncée" sous son poids.

Il n'y avait aucune protection sur ou autour de la piscine.

-> Accéder au site de Delphine pour Alexy

Fermer la fenêtre